Nous, filles et fils du Tchad signataires des présents statuts,

Réunis en plénière,

Profondément touchés par la misère noire du peuple tchadien vivant depuis plus d’un quart de siècle sous le joug d’un régime de plus en plus autoritaire et corrompu ;

Convaincus que la liberté et la résistance à l’oppression sont des droits naturels et imprescriptibles de l’homme ;

Considérant que l’état de droit, les libertés individuelles et la justice sont des éléments essentiels de la démocratie ;

Considérant que l’équité, la justice sociale et l’égalité des chances sont le soubassement du progrès dans la société ;

Profondément soucieux de sauvegarder l’unité, l’intégrité du territoire national et la souveraineté du peuple Tchadien ;

Résolus à édifier une société nouvelle, dans une république libre et laïque, opposée aux pratiques néfastes actuelles au Tchad à savoir, le népotisme, le clanisme, le tribalisme, le régionalisme et la kleptomanie d’Etat;

Attestant notre attachement aux principes démocratiques basés sur la liberté, la justice, le respect des droits de l’Homme et le progrès social ;

Déterminés à instaurer une démocratie pluraliste basée sur le respect des différences et la promotion d’une culture d’équité et de libre expression ;

Engagés à lutter pour la promotion d’un développement économique, social et culturel fondé sur la répartition équitable du revenu national ;

Décidés à mettre un terme à l’impunité et à instaurer une justice indépendante, équitable et respectueuse des droits de toutes les justiciables ;

Disposés à réaffirmant notre adhésion aux principes de la bonne gouvernance et de la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme, comme valeurs du progrès social ;

Soucieux de consolider le rayonnement du Tchad dans le concert des nations ;

Réitérant notre attachement à l’organisation des Nations Unies et à l’Union Africaine, ainsi qu’au respect des traités et accords internationaux signés par le Tchad ;

Souscrivant aux droits et libertés tels que définis dans la déclaration universelle des droits de l’homme et la charte Africaine de droits de l’homme et des peuples ;

 Nous engageons ce jour dans le combat pour l’instauration d’une véritable démocratie au Tchad. En conséquence, nous prenons notre responsabilité devant l’histoire et le peuple tchadien de créer un parti politique, pour aboutir à ces fins.

Préambule des Statuts du CNRD